Môtiers – Buttes par la Poëta-Raisse, dans le Val-de-Travers, pays de la « Grüne Fee », tel fût le Herbstwanderung du groupe de 16 Männerriege le samedi 15 septembre 2018. Départ avec le bus de 7h28 de Lommiswil pour Selzach, puis les trains correspondants Bienne-Neuchâtel-Môtiers. A 9h20, le village est super tranquille. Mais le restaurant-chambres d’hôtes « À Côté » a bien préparé le « en-cas » café-ovo-croissants. En route, après 20 minutes, passage obligé à la cascade - à sec - et grotte de Môtiers. Zut, nous avons oublié « la bleue » - absinthe -, mais sans eau … Après une heure de montée, première halte au point 1009m. Il y a une belle cabane en rondins, avec tables et bancs. Idéal pour déguster un verre de rosé du Portugal – merci Klaus !-. Ensuite, les Männerriege grimpent le chemin escarpé dans la gorge magnifique de la Poëta-Raisse, où coule encore un filet d’eau pour tétards. Une seconde pause vers 11h pour un « Znüni » - merci Semm pour le verre de blanc ! -, et le pic de la randonnée à 1421m est atteint, au soleil. Un peu affamé, le groupe dévalle les pentes du Jura jusqu’au restaurant « Les Preisettes », 3h1/4 depuis Môtiers ! Deux tables sont réservées. La jeune serveuse a fort à faire avec cette équipe d’assoiffés ! Entre « Rösti-pizza », Rösti-jambon et même fondue, les estomacs trouvent largement leur compte. L’heure tourne, cafés et café-Preisettes sont avalés, le dessert sera pour plus tard ( ?), car il faut prendre les trotinettes à la Petite Robella pour descendre sur Buttes avant 16h. Les trotinettes sont là, mais pas les casques - Typisch Welsch, höre ich ! -  il faut impérativement des casques ! 15 minutes plus tard, les casques arrivent, et, à peine le temps d’écouter les consignes de sécurité que 15 « Raketen » dévalent la pente. Un plus sérieux a préféré le télésiège. Heureusement, aucune perte à déplorer à Buttes. Le temps qui reste permet d’apprécier des « Stange » sous un parasol. Certains insatiables font encore un tour en BMX. Le train est à l’heure. A Neuchâtel, les réservations sont annoncées au secteur « B », mais c’est « D » en queue du train, B/D une faute de frappe ? De Solothurn HB le bus No2 enmène les 16 Männerriege jusqu’à Lommiswil-Kirche et Im Holz. Super !

Von Denis Bugnard